PHOTOJOURNALIST | TUNISIA

Les Deux « 23 ans »

Thamer Dhaouafi, étudiant en architecture, ambitieux, intelligent et souriant, est un exemple de ces jeunes Tunisiens qui essayent chacun à sa manière à bâtir la nouvelle Tunisie qui fait ses premiers pas vers une vraie démocratie.

Il fait de la politique et a présenté sa candidature aux élections législatives en tant que 3ème candidat de la liste électorale du Front Populaire dans la circonscription de l’Ariana, un gouvernorat situé au nord de la Tunisie.

Son marathon électoral a commencé à partir de juin 2014 jusqu’à 26 octobre 2014, le jour du scrutin pour les élections législatives.

Entre conférences de presse, voyages, distribution des tracts électoraux, présentation du programme électoral aux citoyens, suivie et révision de ses cours, présence sur les plateaux télévision et sortie avec les amis, il arrive à gérer son temps et être prêt à redémarrer une autre journée électorale avec un sourire permanent.

Il croyait qu’il n’allait pas gagner un siège à l’assemblée des représentants du peuple, mais croyait fort à l’effort fourni jours et nuits par les candidats du Front Populaire, pendant toute la campagne électorale. Cet effort a été couronné par une quatrième place pour le Front Populaire dans les législatives, d’après les résultats préliminaires officiels.

Thamer avait tout juste 23 ans, l’âge minimal légal requis et était le plus jeune candidat sur les listes électorales des partis Tunisiens, lorsqu’il a présenté sa candidature aux élections législatives.

Ces élections législatives qui étaient truquées en faveur d’un seul clan, pendant les 23 ans de la dictature de Zine el-Abidine Ben Ali, sont devenues libres et accessibles aux jeunes Tunisiens ayant 23 printemps.

 

Publicités